Je ne vous ferais pas l'affront de vous dire ce qu'est l'eau. Néanmoins, celle qui nous intéresse, qui m'intéresse, dans ce type de message, est salée. Wikipédia explique que le terme générique de mer recouvre plusieurs réalités et peut désigner une grande étendue d’eau salée différente des océans, l’ensemble des espaces d'eau salée en communication libre et naturelle sur toute l'étendue du globe ou encore une grande étendue sombre à la surface de la Lune.
L'étendue d'eau salée que j'aime est vivante, naturelle, effrayante parfois.
Elle occupe la plus grande surface de la terre et j'aime vraiment naviguer dessus grâce à un voilier. C'est écologique, propre. Par sa taille et sa capacité d'emport, le voilier permet d'être vraiment autonomie totale.

Les étoiles tombent dans la mer, mais ça ne vous touche pas beaucoup Olivier de Kersauzon ? C’est des machins de niaiseux ! La mer, c’est vivant, fort, glaçant, attirant, fascinant c’est pas un espèce de machin niaiseux sur lequelle on sirupe de la poésie à quatre sous...
— Bernard Thomasson et Olivier de Kersauzon
Passage du Raz Blanchard par temps calme.

Passage du Raz Blanchard par temps calme.

Les mouvements de la mer sont complexes et variés comme la houle, provoquée par le vent ; sa période est de l’ordre de la seconde ou de la dizaine de secondes et son amplitude peut atteindre plusieurs dizaines de mètres. Bon, au bout d'un moment, la mer formée peut vraiment faire peur, car à cette houle, peut s'ajouter la mer du vent, et là, ça peut faire très peur. Saupoudrez d'un peu de courant et vous verrez que l'eau n'est pas l'élément le plus calme. Il se pourrait bien que ce soit le plus instable. 

Comment

#page-footer-wrapper { background-color: whitesmoke; }