Comment aller à Amsterdam ? Vous vous posiez la question ? Très bien, voilà toutes mes réponses. Celles ci, à part le bateau, sont valables depuis Paris. 

La véloroute "Van Gogh" d'Amsterdam à Paris.

A vélo. Une véloroute existe entre Paris et Amsterdam, nommée Van Gogh. Elle reprend une bonne partie de l'Eurovélo 3, celle dite des Pèlerins jusqu'en Belgique. De là, suivez les pistes cyclables RAVel en Wallonie ou les Fietsroute flamandes. Si vous avez un peu de temps, vous pouvez bifurquer vers l'Eurovélo 12 le long de la mer du Nord qui vous mènera pas loin d'Amsterdam. L'aller sera assez simple en été, car les vents dominants sont Ouest - Sud - Ouest. J'ai pédalé une partie de cette EV12 durant l'été 2016 et franchement, c'est très sécurisé ! A pratiquer en famille avec les enfants. Rien que pour ça, les Pays-Bas sont un régal.
Un bon moyen de programmer vos vacances à vélo est de consulter le site Fietsvakantie.

Le stop, pratique, pas cher mais demande de l'adaptation.

En autostop. Paris, porte de la Chapelle. Le dernier feu avant l'A1, vous le repérez ? Très bien, vous allez stopper de manière active auprès de toutes les voitures qui sont arrêtées (avec un grand sourire) et vous pourriez partir en moins d'une heure, si vous êtes en solo. Ne vous laissez pas emmener à la première aire de l'A1, c'est celle de la Courneuve. Il s'agit d'une petite station Total, peu de passage de poids-lourds, c'est une erreur. D'ailleurs, je l'ai commise en 2012. Préférez l'aire de Vémars est ! Sur le dernier panneau en quittant l'aire, vous verrez que vous n'êtes pas le seul à avoir sorti le pouce ici. La prostituée qui officiait sur cette aire m'a même dirigée vers des chauffeurs. Une vraie ambiance entre chiens et loups quand arrive la nuit. Le plus dur a été de me retrouver au milieu de nulle part en Belgique parce que j'avais choisi la mauvaise voiture. Ce sont les joies de l'autostop !

Le covoiturage permet de réduire les frais...

En covoiturage. En mode sauvage, sans garantie, vous pouvez choper plusieurs chauffeurs porte de la Chapelle, près de la station Esso. A négocier de gré à gré, il part quand il est plein, 30 à 35 euros. En mode régulier chez Blablacar, l'aller coûte en moyenne 42 euros frais inclus. Veillez à ce que le covoitureur vous laisse bien dans le centre-ville et non pas à 20 bornes dans la large banlieue d'Amsterdam.  Assurez vous aussi que ce n'est pas non plus quelqu'un qui ramène des produits qui font rire au retour. D'ailleurs il m'est arrivé de prendre un covoiturage à l'aller et un Thalys au retour...

En voiture. Probablement le plus mauvais plan ou le moins mauvais ! Tout dépend des options que vous choisirez sur place... La route représente un peu plus de 520 km à parcourir depuis Paris. Soit un peu plus de cinq heure de route. Vous pouvez compter 16,40 euros de péage en France (en Belgique et aux Pays-Bas, c'est gratuit) plus 40 euros de gasoil. Le plus coûteux sera le parking à Amsterdam, certains endroits coûtent près de 9 euros de l'heure, avec le risque de se prendre un sabot si vous ne payez pas. Conseil d'ami : garez vous gratuitement à Amsterdam Noord et revenez avec l'un des nombreux ferry depuis l'Ijplein par exemple. 
Vous pouvez mettre à votre tour un covoiturage vers Amsterdam et votre aller sera remboursé ! Prenez vos passagers porte de la Chapelle et laissez les près de l'Ibis à Amsterdam Centraal. Pour le retour faites attention à ce que vos covoitureurs ne ramènent pas des substances illégales !

Tout le monde débarque et embarque à Sloterdijk.

En autocar. Ils auront beau s'appeler Ouibus, Flixbus, Merdobus, Révobus, ce ne sont que des autocars, à l'ancienne. Selon les sociétés qui sous-traitent les trajets, la qualité des cars n'est pas la même. J'ai effectué un trajet dans un Ouibus qui sentait l'urine, faute d'avoir des toilettes vidées. Le wifi fonctionnait très mal, n'était pas illimité. Les "autocars Macron" ont le rare avantage de vous emmener à Amsterdam contre 19 ou 25 euros selon les compagnies et les horaires. Les bus s'arrêtent tous à la gare de Sloterdijk. Et là, bonjour l'angoisse, cette gare est à une bonne heure de marche d'Amsterdam centraal. Mais bon, contre 2,20 euros, vous avez des trains de banlieue qui vous déposent à la gare centrale. 

En avion. Chez Transavia, vous trouvez des vols réguliers à partir de 31 euros, plutôt autour d'une soixantaine d'euros. Ajoutez entre 11 et 12 euros pour vous rendre à Orly et 4,5 euros pour quitter Shipol vers la gare centrale. Entre les temps de transfert, l'enregistrement, le vol, l'avion n'est pas pas écologique ni vraiment économique. 

En Comfort 1 dans le Thalys. 

En train. C'est de loin ma solution préférée. Les nostalgiques se souviendront de l'Eloile du Nord et des heures de gloire des Trans Europ Express... Mais depuis 1995, les Thalys les ont remplacé. Depuis la gare du Nord, vous prendrez un Thalys et vous rendrez à Amsterdam en 3 h 17. En réservant un peu à l'avance, vous choperez des billets à moins de 40 euros, voire à 20 euros comme ceux dont j'ai pu bénéficier cet été pour fêter les vingt ans du service international. C'est pratique car il n'y a pas tous les contrôles habituels des aéroports. Les appareils à rayon X installés dans la gare du Nord, suite à l'attentat du Thalys ne servent d'ailleurs plus vraiment.
Avant de réserver votre billet je vous conseille de vous procurer la carte de fidélité Thalys TheCard. Elle vous permet d'attendre dans les lounges Thalys et de bénéficier d'un coin de repos avec boissons fraiches, café, wifi et électricité. Autre grand avantage, si vous voyagez avec un enfant de moins de 4 ans, il voyage gratuitement sur Thalys, (mais aussi chez la SNCF). Ensuite, pour quelques euros de plus selon les promos, je vous conseille de prendre un siège en Confort1.

L'écluse du Shinkel, à l'entrée d'Amsterdam.

En bateau. Depuis la mer de la Manche, vous remontez vers le Cap Gris Nez pour vous rendre aux Pays-Bas. Deux solution s'offrent à vous. Après Zeebruges, vous pouvez embouquer l'Escaut jusqu'à Vlissingen et suivre la Stande Mast Route, la route pour voiliers non démâtés. Elle passe par des chouettes coins comme la Versemeer, l'Escaut oriental, Dordrecht... Cette route était encore payante il y a peu, mais ce n'est plus le cas. Si vous êtes assez pressés, il y a un protocole de navigation à respecter entre Dordrecht et Amsterdam. je vous le détaillerai dans la partie Mer...  L'autre solution pour les voileux est de remonter plus au nord et d'embouquer le Nordzee canal depuis Ijmuiden. Une fois la grande écluse et le pont passés, vous êtes à quelques heures de voile de la capitale des Pays-Bas. A l'aller, j'ai choisi la première option et la seconde au retour...

Comment

#page-footer-wrapper { background-color: whitesmoke; }