"Et si on se faisait un week-end aux Pays-Bas ?" L'idée lancée, les mots ont fusé : Amsterdam, herbe, shit, champis, skunk, coffee shop...

Tout le monde au bahut avait envie d'y aller à Dam cette ville un peu mythique où les drogues douces sont en vente libre. Alors, quand l'idée a germé dans le cerveau de Pauline de se faire un week-end là-bas, les demandes d'accompagnement ont afflué. Surtout que Pauline venait tout juste d'avoir son permis de conduire, qu'elle avait réussi à convaincre sa grand-mère de lui prêter sa Polo un week-end, qu'à cinq, le plein et le péage est vite rentabilisé.

Mammy a confiance dans sa petite fille qui voulait faire du shopping à 60 km de là et rendre visite à sa copine, Camille. C'était même mieux qu'elle passe la nuit chez elle "s'ils boivent un verrre de trop !"  De son côté, la mère de Camille pensait qu'elle passait le week-end chez Pauline.

Ce week-end est proche de la fin des cours et les filles sont ensemble, dans la voiture que Mamy a prêté à l'occasion. Mais la Polo est déjà loin de chez Camille, elle file sur l'A1. Pauline, n'avait pas eu de mal à convaincre Maxime, Anthony et Clément de les rejoindre : ça permet de réduire les coûts. 

Première frontière traversée. Camille pensait qu'il y avait un poste frontière. Mais c'est fini ! Vive l'Europe ! C'est la même chose aux Pays-Bas. Même les autoroutes sont gratuites. Dans le coffre, les sacs de couchage sont entassés, les filles ont prévu des lingettes pour faire un minimum de toilette. Ce sera un week-end un peu roots et les jeunes vont dormir dans l'auto. Chacun avait cent euros maxi à mettre dans ce trip pour Amsterdam. Le calcul était bon, ça laissait au moins 40 euros par personne pour manger et acheter quelques produits qui font rire. Vu le prix de l'hébergement, ils ont laissé. Dans quelques jours, la cloche du bahut sonnera une dernière fois et chacun partira avec ses parents, ou pas. 

Voilà les conseils d'un vieux, d'un ancien, qui a fait les mêmes choses qu'elle. Imagine bien qu'à 18 ans, j'ai voulu aller aux Pays-Bas. Et j'y suis allé, tout seul. Puis j'y suis retourné avec des potes ou des copines. J'ai eu quelques emmerdes, d'autres en ont eu bien plus. Papa d'une grande fille, je savais qu'elle allait vouloir "faire les même choses". Alors je l'ai mise en garde et elle m'a écouté. Edit : au final j'y suis allé avec ma fille c'était son cadeau pour ses 18 ans...

D'abord, je ne te conseille pas de te droguer, ni de fumer : la drogue, c'est de la merde. Qu'elle soit légale ou pas. Du tabac au shit, à l'alcool, toute addiction est dangereuse. Il n'y a pas de drogues douces. 

- Évite de rouler au beau milieu de la nuit sur l'A4 aux Pays-Bas, tu as les rabatteurs de la drogue qui roulent comme des tarés et repérent les plaques françaises, ils peuvent essayer de te faire peur pour que tu t'arrêtes. Roule en journée et respecte les limitations car les radars sont nombreux sur les autoroutes belges et néerlandaises.

- Amsterdam avec ta voiture, ça va te coûter un bras en terme de stationnement. Et là-bas, il ne rigolent pas si tu ne payes pas. Tu vas comprendre que le sabot, spécialité néerlandaise ne se fabrique pas qu'en bois. C'est 150 euros pour te faire enlever le modèle métallique sur ta Polo, plus l'amende. Tu vas choisir un parc de stationnement P+R et circuler en tram, ce sera plus économique. Mieux, va te garer à Amstedam Noord et prend un ferry

Personne dans monde ne vient te causer spontanément sans arrières pensées, les Amstellodamois en particulier. Fais bien attention à ne pas causer à des inconnus trop sympas surtout dans les quartiers touristiques comme le quartier rouge.
Deux arnaques vécues :
1° un mec qui me bouscule, de la poudre qui tombe sur son imper depuis une feuille. Il me demande de payer l'autre type, d'aller à la banque retirer de l'argent.
2° Le mec qui veut me vendre un buvard, je refuse, il sort un couteau, je tends un billet. Il prétend avoir un flingue sur lui et me demande le reste de mon fric. Dans le premier cas, j'ai joué au couillon, dans la seconde, j'étais arnaqué.

Le Bulldog, un des coffeeshop les plus connus.

- Les coffee shops sont ouvert à tous à Amsterdam. Certains comme le Bulldog à Dam demandent une carte d'identitée pour éviter que les mineurs ne rentrent. Attention, la drogue néerlandaise peut assommer, son taux de THC peut litéralement casser, même pour les produits dits cool, avec un effet high léger.
Attention au space cake et ses 0,2 g de double zéro, si tu n'as jamais vécu l'enfer d'un bad trip, ça pourrait bien (ou mal) commencer ! Les coffee shops de Maastricht semblent fermés aux Français, pas les smartshops. Un bon coffee shop ne devrait pas te vendre de l'alcool. Normalement. Un bon coffee shop promulgue aussi les bonnes pratiques. On ne fume pas de cigarettes dans un coffeeshop ! Sinon, passe faire un tour au Cannabis College et découvre comment vaporiser l'herbe.

- Les Amstellodamois sont tolérants et je me demande comment ! Combien de milliers de jeunes Européens ont débarqué à Amsterdam et ont évolué défoncés dans les rues. Essaye de rester un peu dans un coffeeshop sympa où trouve toi un endroit sympa pour fumer...

Au tribunal, tout ça parce que Maxime a, à Lille, du tant au tant , en tout cas sur le territoire national et depuis temps non couvert par la prescription, rendu complice du délit d’offre ou cession de produits stupéfiants, en l’espèce de la résine de cannabis, Faits prévus et réprimés par les articles XXXXX du code de la santé publique...
— Tribunal correctionnel

Les champignons hallucinogènes sont interdits aux Pays-Bas depuis 2008. L'année précédente, une jeune française de 17 s'était tuée après être tombée à l'eau. Les smartshops ont trouvé la parade : la sclérote ou truffe. Les mêmes effets, les mêmes causes mais autorisés. Ils sont vendus en boite de 5, 10, 15 ou 20 grammes. Ces sous produits du champignon contiennent de la psilocybine. Attention aux effets dévastateurs surtout mélangés avec du cannabis ou de l'alcool. Si toutefois l'idée de gober vous prends, attention à la tentation d'en prendre plus ! L'effet est progressif et met un moment avant de venir. Et là, une fois que vous êtes perchés, c'est 6 à 8 heures de voyage qui vous attends. Les mushroom stopper (dextrose + valériane) sont censés arrêter les effets. C'est aussi efficace que la méthode Zozo pour perdre du poids en ne mangeant que du Mac Do. 

- Les autres produits ? Risqués et imprévisibles. LSA (hawaïan baby woodrose) ?  "Zut, ça fait rien ce truc ?" Si, si, mais avec deux heures de décalage... Bonjour les douleurs abdominales, bonjour les pupilles. Imagine, tu penses qu'il n'y a aucun effet et hop, tu gobes des champis, un space cake et ça se termine à l'hopital, au mieux. C'est vendu sous différentes formes. Attention aux mélanges !

Et voilà, Pauline a réussi à ne pas tomber dans les différents pièges de la ville et elle rentre.

- Tu as fumé deux trois joints et les ennuis ne sont pas finis. En Belgique comme en France, tu as des tests salivaires pratiqués par la maréchaussée. Tu as beau avoir fumé un joint de manière légale, les restes que tu as dans la salive seront détectés. Eh oui, fumer un joint est autorisé aux Pays-bas et peut te coûter ton permis en France. Et là, bam. Pauline peut dire adieu à l'auto, vu qu'elle est la seule à avoir le permis. Allo, Mammy, je suis en garde à vue à Lille ! Une garde à vue ça craint ! Le cannabis (et d'autres produits) est détecté pendant une semaine dans les sécrétions du corps... 

- Les souvenirs d'Amsterdam sont de très bons indicateurs pour les douaniers volants. Du paquet de tabac au grinder en passant par le catalogue de la Sensi seed bank, les feuilles à rouler souvenir, tickets de stationnement; des milliers de choses peuvent leur mettre la puce à l'oreille. Tu penses bien. Alors si tu as quelque chose à cacher, fait gaffe.

- Tu as rapporté un peu de shit. Oh, ce n'est pas grand chose en terme de quantité, mais quand même. La douane volante s'en fiche de la quantité ! Tu vas comprendre tes emmerdes. Le coup de la consommation personnelle, c'est du pipeau. Les grammes de stups vont se transformer en heures d'emmerdes et peut être mois de prison. C'est comme ça que tu vas comprendre rapidement le fonctionnement de notre machine judiciaire. Tu pourras mettre à l'actif de cette arestation l'enrichissement de ton vocabulaire en découvrant des mots pas cool : garde à vue, procureur, déferré, prolongation, rappel à la loi, comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité. Tu seras crevé et tu ne pigeras pas tout lorsque tu signeras ton PV d'audition. C'est affreux ce que l'on dort mal en garde à vue. Le lendemain, Mammy et tes parents furax viendront te chercher : ton slim Mango a pris l'odeur de vomi, car une cellule de GAV, ça pue ! Ton maquillage aura coulé à force de pleurer. 

- Ensuite, tu vas découvrir les joies du tribunal quelques jour ou mois plus tard. Tout dépend si tu passes en comparution immédiate. Tout ça parce que Maxime a, à Lille, du tant au tant , en tout cas sur le territoire national et depuis temps non couvert par la prescription, rendu complice du délit d’offre ou cession de produits stupéfiants, en l’espèce de la résine de cannabis,  Faits prévus et réprimés par les articles XXXXX du code de la santé publique... 
Toi qui voulais faire droit après le bac, ça commence de traviole !

Un aller retour Paris Amsterdam en Thalys aurait permis d'éviter la conduite sous l'emprise de stupéfiants, mais pas la douane. Hagard à gare du nord, sur le quai tu flippes. C'est quoi ce chien et ce douanier ? Tu n'as pas le choix ! Soi tu descends par l'escalier, vers le métro et tu tombes sur son collègue ou tu passes par le bout du quai et tombe sur le chien... Ouf, en fait, ton coup de flip n'a pas duré, personne n'a rien rammené, tu avais prévenu : pas de conneries on ne rapporte rien ! il y a juste une forte odeur des produits que tu as manipulé. Le chien va peut être te marquer, mais tu n'auras rien. Ouf ! 

Ah, dernier conseils si tu pars en covoiturage. Plusieurs types qui font l'aller retour depuis porte de la Chapelle viennent pour consommer et rapporter de quoi fumer. Fait gaffe aux gens que tu covoitures, chargés, dans ta propre voiture. Tu serais peut être responsable d'eux. Ou pas ! ça se plaidera au tribunal...


Petite dédicace à ceux qui se sont baladés un jour à Amsterdam ! 

Comment

#page-footer-wrapper { background-color: whitesmoke; }